La gymnastique rythmique ou GR, autrefois appelée gymnastique rythmique et sportive (GRS), est un sport olympique artistique utilisant plusieurs engins (corde, massues, cerceau, ballon, ruban).

Pratiqué en très grande majorité par des femmes, les gymnastes sont évalués en compétition selon leur chorégraphie et la manipulation de leurs engins. Celles-ci peuvent effectuer des passages en individuel ou par équipe de 3 à 10 gymnastes.

Historique

La gymnastique rythmique voit le jour dans les années 1940 en ex-URSS. Mais c'est un an plus tard que la Fédération Internation de Gymnastique (FIG) reconnait officiellement ce sport.

Suivra quelques années plus tard le premier championnat du monde à Budapest. La gymnastique rythmique deviendra une discipline olympique en 1985 pour les individuelles et en 1996 pour les ensembles.

Engins

Les gymnastes doivent, pendant leur passage, manipuler continuellement un engin parmis les cinques proposés. Il est également possible d'avoir des passages aux mains libres.

Lors de passage individuel la gymnaste manipule un seul et unique engin tandi que lors des passages d'ensemble les gymnastes peuvent s'échanger plusieurs engins différents.

Tous les engins sont utilisés au niveau international sauf la corde jugé peu télégénique du fait de sa fine épaisseur et de ses mouvements répides.

Symboles des engins dans le code de pointage FIG
Corde Cerceau Ballon Ruban massues

Les compositions

Un passage peut être executé par une ou dix gymnastes. Celui-ci, d'une durée défini selon le niveau et la catégorie, est rythmé par une musique traditionnellement sans parole. Le COP 2013 introduit d'ailleurs la possibilité d'utiliser des musiques avec paroles.

Chaque passage ou composition est décrite selon un ensemble de symboles définis dans le code de pointage GR de la FIG. Ce document, créé par les entraineurs est à déstination des juges pour la notation.

Traditionnement créé via des outils comme Word, Powerpoint ou Excel, la GR Mondial voit se doter d'un outil dédié à la création de fiches de gymnastique rythmique en 2010.

Un composition décrit les difficultés corporelles (sauts, pivots, équilibres, souplesse et ondes) qu'a choisi de faire la gymnastes.

La note de difficulté sera en suite complété d'une note artistique (musique, chorégraphie, exécution).